DIALOGUE INTERPROFESSIONNEL SUR LA FISCALITE : LA DEUXIEME EDITION A DEMARRE CE 06 JUILLET A LOME

par OTR TG
Affichages : 905

Le deuxième dialogue interprofessionnel sur la fiscalité a ouvert ses portes ce 6 juillet à l’Agora Senghor à Lomé.

C’était au cours d’une cérémonie officielle d’ouverture présidée par le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Prof. Majesté Ihou WATEBA, en présence de l’Ambassadeur de France au Togo, Augustin Favereau, du Commissaire Général de l’OTR, Philippe Kokou Tchodie, du Directeur du Master 227 Université Paris Dauphine, Prof. Arnaud Raynouard, et d’un parterre d’illustres invités parmi lesquels de nombreux universitaires.  
Ce dialogue interprofessionnel qui a pour thème « le continent africain à l’épreuve des conventions fiscales » est organisé conjointement par l’Institut de Formation Fiscale et Douanière de l’OTR, (IFFD-OTR), le Master 227 Administration, gouvernance et droit fiscal de l’Université Paris Dauphine, et l’Association Dauphinoise d’Administration Fiscale (ADAF).
L’objectif visé est de répondre aux différentes préoccupations que soulève la problématique des conventions fiscales qui initialement, pour la grande partie, visaient l’élimination des doubles impositions. Il s'agit d'ouvrir le débat sur une clarification du partage des compétences et la portée de ces conventions au vu des défis socioéconomiques grandissants pour le continent.
Dans son mot de bienvenue, le commissaire général de l’OTR s’est réjoui de cette première délocalisation du colloque de Paris-Dauphine à l’étranger, et surtout au Togo. Il a indiqué que les Etats africains doivent de plus en plus compter sur leurs propres forces, au plan financier et donc largement sur leur fiscalité. « La réflexion sur les rapports complexes entre conventions fiscales et développement de l’Afrique est donc d’une particulière actualité », a-t –il poursuivi.
Le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche dans son discours d’ouverture a félicité l'OTR pour l’organisation de ce colloque scientifique. Il a salué la collaboration qui existe entre son ministère et l’IFFD qui est chargé de former des professionnels aux métiers des finances publiques au profit du Togo et de l’Afrique. Il a indiqué, que les Etats du monde font face à des défis permanents, qui nécessitent la mobilisation plus accrue de ressources financières.  Ils doivent de ce fait, a-t-il poursuivi, s’appuyer prioritairement sur les ressources internes, d’où, a conclu le ministre, l’intérêt de ce colloque qui porte sur les conventions fiscales.
Les travaux se déroulent sur 2 jours et rassemblent près de trois cents participants venus du monde entier.